La vérité sur l'affaire Harry Tiegnielle

par Christian  -  1 Juillet 2016, 18:33

La vérité sur l'affaire Harry Tiegnielle

Le résultat de mardi vient de tomber il y a quelques minutes. Les feuilles manquantes ont bien été retrouvées au club par notre vaillante présidente.

Si Marie Claude était là cet après midi, elle s'occupe certainement de ce vendredi. Sinon, Lydie va me fournir le résultat dans quelques minutes ou demain matin.

Pour Mardi, bravo au team HIMA qui l'emporte en N/S avec presque 56 %

En E/O, Cécile et Denise emportent la ligne avec un peu plus de 64 %. Ca valait la peine d'attendre un peu.

Au fait : Bonne Fête THIERRY

Vous êtes tous dubitatifs. Qu'est il vraiment arrivé chez Harry & Tiegnielle ?

Les photos sont éloquentes. Il s'est passé quelque chose. La faute à qui, à quoi ?

Il paraît que c'est la faute du chien. Il a bon dos le toutou. Les parents boivent, les enfants trinquent. C'est un refrain pourtant bien connu.

Bref, l'Homme était parti promener le chien, sans doute histoire de prendre l'air. La soirée avait-elle été bien arrosée ? On ne le saura pas car le but de la promenade était triple : promener le chien, prendre l'air et porter les verres vides à la benne à verre. Comme quoi on peut consommer et être écolo.

Du coup, comment savoir, même avec les traces d'ADN relevées sur une partie des bouteilles de la benne à verre, comment repérer les flacons déposés par notre ami et ceux déposés par les autres habitants du village. A première vue, il semblerait que les autres habitants du village boivent peu ou utilisent des gants quand ils touchent les flacons.

Et puis, quand bien même toutes les bouteilles viendraient de chez eux, allez savoir ce qu'ils avaient consommé à quelques heures du drame ?

Le coup reçu est-il un coup de boule, un coup de bouteille, un coup de pied. Allez savoir. Harry a encore frappé, mais comment ?

Le talon de Tiegnielle passe par toutes les couleurs de l'Arc en ciel. Cela ne semble par lui ôter le sourire.

Il parait même qu'elle va mieux. Nous en avons eu confirmation ce matin.

Encore une fois, elle couvre son homme, son bourreau qui explique avoir visé les dents. Il devait tout de même être dans un sale état pour confondre les dents et les pieds.

Tiegnielle va mieux, c'est l'essentiel.

Ils ont décidé, d'un commun accord, de mettre la pédale douce (avec un seul pied ce sera mieux) sur les flacons pour éviter de sortir jusqu'à la benne à verre. Mais surtout, ils vont expliquer au chien comment trouver tout seul les pantoufles d'Harry. Comme cela, en rentrant d'une promenade bien arrosée (oui, il pleut beaucoup ces temps derniers dans notre région), le toutou pourra aller tout seul et directement chercher les pantoufles de Harry et Tiegnielle n'aura plus à dévaler quatre à quatre les escaliers de la maison.

Oui, la vérité c'est que tout cela est survenu, non pas à cause de la boisson, mais à cause des pluies diluviennes dont nous faisons les frais depuis des semaines.

Ajoutez à cela un chien mal dressé qui ne sait même pas rappeler à son maître qu'il aura forcément besoin de ses pantoufles au retour de promenade et vous aurez la solution de l'énigme.

Quand on pense que la police locale a dépensé l'argent public à faire analyser les traces d'ADN sur toutes les bouteilles de la benne à verre ?

On aurait mieux fait d'attendre l'enquête du blogueur.

Meilleure santé à Tiegnielle et merci Harry, car il y a une chose dont nous sommes certains, même pour faire mal, tu n'aurais jamais visé les dents, tu es trop radin.

Oui, mais voilà que mardi, Tiegnielle apparaît, dans le plâtre jusqu'au cou, non pardon, jusqu'au genou. Que s'est-il donc encore passé et Harry est-il vraiment blanc comme neige, blanc comme le plâtre qui décore désormais et pour combien de temps (???) le mollet de Tiegnielle.

Notre blogueur s'est engagé à vous livrer la vérité. Tiegnielle dit qu'il n'a rien subi depuis, mais que "oui, c'est bel et bien cassé". Dès lors cela s'est-il cassé sur le champ ou bien un nouveau coup de batte de base ball a-t-il créé ce nouveau choc.

La prochaine fois, il va casser le plâtre.

Et pendant ce temps là, nous laissons faire.

Il y a bien eu une époque où l'on pouvait laisser un message sur

3615femmesbattues

​Mais aujourd'hui je ne connais pas le numéro vert.

J'aurai au moins témoigné et s'il lui arrive quelque chose à l'autre pied, je le ferai encore bien volontiers.

Souriez, c'est gagné.
Souriez, c'est gagné.
Souriez, c'est gagné.

Souriez, c'est gagné.