Repas festif à LA JONCQUIERE

par Christian Zimmermann  -  8 Juin 2017, 16:02

Soleil, soleil, quand tu brilles à la saint Médard, il n'y a pas de dicton approprié. Mais, au fond, c'est bien que la journée ait été clémente, ensoleillée et nous ait permis de bonnes agapes.

Aux environs de midi, les membres du club sont arrivés, les uns par la porte officielle et traditionnelle du château de la Joncquière, les autres par la porte arrière, voiture garée près des écuries.

A chacun sa méthode. Il y a ceux qui font les 2 SA fitté et ceux qui ne le font pas. L'essentiel est de parvenir au bon contrat.

Le bon contrat du jour était : chelem à "passer une bonne journée entre amis".

Nous avons d'abord eu une pensée recueillie pour Monique. Elle est partie si vite. Elle était encore à la table le vendredi 7 avril, il y a deux mois, inquiète, angoissée, venant de perdre du poids sans motif. Elle n'est plus revenue depuis, mais a rapidement perdu encore davantage, et a dû accepter les diagnostics sans appel des médecins.

Nous sommes quelques uns à l'avoir encore vue, lundi dernier, dans son lit d'hôpital, sereine, ne souffrant pas, mais sans illusion. Hier mercredi, elle nous a quittés.

 

Le club a ensuite vécu sa journée comme Monique l'aurait souhaité.

Quelques membres avaient préparé et répété "la chanson du club" sur le thème de la chanson de Brassens "les copains d'abord". Pas moins de 12 couplets mettent l'accent sur nos raisons d'être, de se divertir et de sympathiser au sein d'un club de bridge qui ne se croit pas.

La chanson vous intéresse, pour la lire, la relire, la chanter en vous rasant : pas de problème, même si vous n'avez pas gardé votre menu. Un fichier est joint à cet article. Attention en vous rasant : évitez de faire craquer le miroir.

L'apéritif des copains était une pluie de Champagne Montaudon Rosé. C'est comme les averses de printemps. C'était dru, mais quand le président a suggéré d'en reboire une lichette après le café, que nenni, il n'y avait plus de pluie. 18 bouteilles à l'apéro. Vous aviez, nous avions soif. Et surtout, quand c'est bon, cela se boit mieux.

Quelques amuse gueules sont opportunément arrivés pour nous laisser attendre le repas.

Un apéro en terrasse un jour de saint Médard, cela ne refuse pas.

Le menu sympathique a suivi. Les convives se sont régalés. Mon voisin de droite ne mange pas de dessert et aurait préféré un bon calendo. Et ma voisine de gauche qui mange du dessert a beaucoup apprécié mais ne serait pas contre un menu avec fromage et dessert l'année prochaine. Pris note pour l'avenir.

Un service parfait, une salle élégante, du personnel aux petits soins : bravo La Joncquière. L'adresse est à conserver.

Nous y avons porté un toast à Geneviève Leulier qui s'est mariée ici dans son village d'origine un 8 juin, il y a  ... quelques années. Elle ne compte plus.

L'ambiance de fin de repas a été mise par la chanson du club reprise par l'ensemble des convives. En l'absence de chef de choeur officiel, cela a été tantôt entonné trop haut, tantôt trop rapide. Certains ne connaissaient que les paroles de Brassens et avaient certainement laissé leurs lunettes à la maison.

Une ambiance de copains. 48 copains, c'est chouette. Nous avons beaucoup apprécié : "Sylvaine le retour". Nous devrions la voir rapidement un jeu de cartes en main.

Christian puis Alain y sont allés chacun de leur couplet sur le recrutement de joueurs qui s'avère chaque année nécessaire.

Nous étions 89 inscrits en 2016-2017. Le nombre va naturellement chuter en début de saison prochaine. Il faut donc y veiller en permanence. Chaque convive a été invité à venir avec une personne qui pourrait aimer les cartes et devenir bridgeur. Cela s'apprend comme on apprend à marcher. Il y faut d'abord un peu de volonté, puis quand cela commence, c'est pour un moment.

Alain a demandé que des parrainages s'organisent entre anciens et nouveaux joueurs pour aider les néophytes à prendre leur place, naturellement.

Des ateliers pédagogiques seront proposés à la rentrée. A ce sujet, un questionnaire vous sera remis prochainement au club pour savoir exactement si cela vous intéresse et ce qui pourrait vous motiver davantage.

Nos deux enseignantes potentielles sont prêtes à vous rencontrer avant la fin du mois de juin pour adapter leur programme à vos demandes. 

Après le café, tout ce petit monde a repris place en terrasse pour y deviser. Ici des potins sur l'ambiance générale du club, là des histoires de jeunes appelés du contingent durant les années de service long, long, long comme un jour sans pain, là encore des souvenirs de vacances. J'ai vu des photos qui en disent long sur les pieds de Marie Noëlle qui était avec nous malgré des bandages multiples.

Les seules histoires en dessous de la ceinture ont tourné autour des pieds de Marie Noëlle. C'est dire si nous avons été copains mais pas coquins.

Jean Claude canardait sec avec son appareil photo et il y a fort à parier qu'il nous réserve quelques surprises.

La valse, la valse. Thierry s'est essayé à la danse avec Marie France, Agnielle avec Gérard, mais sans musique de fond elle n'a pas insisté et a trouvé les genoux de Jacques. Ah, celui là, si on ne l'avait pas. Et Thierry n'a pas suivi Marie France pour qui la Valse n'a pas de secret. Elle la danse (dansait a-t-elle dit) à l'endroit comme à l'envers. Et Thierry, même à l'endroit, c'est pas vraiment ça.

Merci à toutes et à tous. Votre bonne humeur était au rendez vous des copains.

PROCHAIN RENDEZ VOUS FESTIF LE VENDREDI 30 JUIN DANS L'AMBIANCE "PIQUE NIQUE" A LA SALLE SAINT BENOIT.

PAS DE PRE INSCRIPTIONS.

ON ARRIVE A 09 HEURES POUR JOUER, OU BIEN SEULEMENT A MIDI POUR PIQUE NIQUER, OU BIEN SEULEMENT A 14 HEURES POUR LE TOURNOI DE L'APRES MIDI.

DEUX CHOSES SONT REQUISES :

VENIR AVEC UN DESSERT OU UN FROMAGE (J'AI BIEN NOTE QU'IL Y A DES AMATEURS)

VENIR AVEC UNE BONNE QUANTITE DE BONNE HUMEUR.

Voilà, c'est dit et je sais que de la bonne humeur, vous en avez toujours en stock.

 

 

LA CHANSON DU CLUB : LES COPAINS D'ABORD

Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE
Repas festif à LA JONCQUIERE